Lipides, Glucides, Protéines, en quoi est-ce important pour notre corps ? Les conséquences des carences.

Revenons aux bases :

Toute personne souffrant de TCA connait par cœur les calories des aliments.

On sait tous que l’on a besoin de macronutriments : protéines, lipides, glucides et de micro nutriments : vitamines, oligoéléments, minéraux  pour notre maintien en vie et le bon fonctionnement de notre organisme.

Mais concrètement, la plupart des gens ne savent pas à quoi ils servent pour notre corps, je l’ai moi-même longtemps ignoré,  je savais quels  aliments étaient des  glucides, des protéines ou des lipides  et combien de calorie ils faisaient mais pourquoi il nous les fallait ??

Pour moi, les glucides étaient  “égal à sucre” et faisaient grossir

Les lipides étaient “égal à graisse” donc faisaient  grossir également

Protéines étaient  “égal besoin pour mes muscles” alors j’en mangeais (mais pas assez).

Bien entendu,  ce n’est pas  du tout le cas !

Bien s’alimenter  et savoir  pourquoi nous en avons  besoin est important et primordial dans une démarche de guérison des troubles du comportement alimentaire.

Il faut savoir que notre cerveau, celui qui nous dirige et régit tout notre organisme,  est l’organe le plus riche en lipides après le tissu adipeux. (Il faudra alors lui en apporter et consommer de bonnes huiles surtout en oméga 3 et 6).

Il a également besoin de glucides car à lui seul, le cerveau consomme 120g de glucide pas jour soit  20% de nos apports énergétiques. Donc, on ne diabolise pas les glucides !

Il a aussi besoin de protéines pour toutes les fonctions mémoire, transmission des informations, concentration, humeur, réactions chimiques, hormones, etc

 Il a aussi besoin de vitamines, de fer, magnésium, iode, phosphore, zinc…

Entre mes 16 ans (si ce n’est pas avant) et mes 32 ans, j’ai complètement enlevé les graisses de mon alimentation, je n’en mangeais que lorsque j’allais au restaurant ou chez les personnes chez qui j’allais et qui en avaient mis dans leurs préparations.

Mais avoir une alimentation pauvre en lipides a de lourde conséquence sur notre organisme, nous avons besoin de tissus adipeux et de réserve de graisse et puis grâce à celle-ci, notre corps peut fabriquer des glucides pour avoir de l’énergie au cas ou notre corps en manquerait.

LES LIPIDES :

Ce sont des nutriments essentiels que nous ne pouvons fabriquer. Ils constituent la structure des membranes et des cellules de notre corps essentiel pour notre cerveau, nos neurones et le thymus  il est donc essentiel pour que nos hormones fonctionnent de manière optimale (surtout les hormones sexuelles).

Ils servent également de transport à certaines protéines et de véhicule aux vitamines liposolubles A,D,E,K. Donc il est important d’ajouter des lipides dans notre assiette pour bien assimiler ces vitamines.

La dénutrition et le manque d’apport en lipides contribuent à : la dépression, les troubles de mémoire et de concentration, les  problèmes de peau, de cheveux, le teint  sec, problème de libido, soucis hormonaux et de fertilité. En effet, la dénutrition et le manque de lipides réduisent la sécrétion d’hormones sexuelles (œstrogène, testostérone, prolactine, progestérone). Il y a donc une diminution de la sexualité ainsi que de la fécondité et il peut y avoir une absence de règles (aménorrhée).

Il faudra alors avoir un apport en lipide de qualité en variant les huiles oméga 3, 6 et 9.

Oméga 3 : graine et huile de chanvre, huiles de soja, colza, germe de blé, noix, poisson gras…

Oméga 6 : huiles de chanvre, colza, noix, onagre, tournesol, huile d’olive, sésame, pépin de raisin, etc…

Oméga 9 : l’avocat, huiles d’olive, tournesol, argan, noix, arachide, noisette, amande…

BESOIN JOURNALIER EN  LIPIDE  35 à 40 %

LES GLUCIDES :

Notre corps est capable d’en fabriquer mais il est important d’en apporter.  Les glucides  apportent  de l’énergie nécessaire aux activités métaboliques et physiques .  Comme vu plus haut, le cerveau à lui seul sans que nous fassions quoique ce soit, a besoin de 120g de glucide pas jour,  il est donc important de ne pas s’en restreindre. Privilégier des glucides à indice glycémique bas permet un niveau d’insuline constant et donc on aura une bonne énergie, un sentiment de satiété et de bons muscles car le corps n’aura pas eu besoin de piocher dans les protéines qui servent  à la construction des muscles pour nous donner de l’énergie.

BESOIN JOURNALIER EN GLUCIDE 45 à 55 %

LES PROTÉINES :

Construites à partir de 20 acides aminés différents dont 8 sont essentiels pour le corps car il ne sait pas les fabriquer (tout comme les lipides). Ils ont pour rôle fonctionnel le mouvement et la contraction musculaire.  Ce sont les  matériaux de base de toute l’infrastructure cellulaire des tissus, des organes, des muscles des os, mais aussi de substances vitales comme les hormones, les neurotransmetteurs, les enzymes et les anticorps. Ils permettent le transport de plusieurs substances comme le transport de l’oxygène (par l’hémoglobine), d’hormones, d’acides gras, d’oligoéléments. Grâce au collagène et à la kératine ils sont bénéfiques pour les ongles, la peau, les cheveux, les poils mais aussi pour les tendons et les ligaments.

BESOIN JOURNALIER EN PROTEINE 12 à 15 %

Les problèmes liés à la dénutrition et au manque de macro et micro nutriments sont nombreux.  Ce ne sont pour la plupart  des désagréments que l’on  ne voit pas  tout de suite mais qui arrivent dans le temps, voire même une fois après s’en être sorti.

Les personnes souffrant de TCA ont souvent des problèmes musculaires : comme la  fonte musculaire  dû au manque d’apport en lipide et en glucide, le corps va alors se servir des protéines pour avoir de l’énergie, du coup, les protéines ne feront plus leur fonction  de nous maintenir une masse musculaire. On aura alors des crampes, fatigabilité. Il peut y avoir aussi des problèmes au niveau des muscles digestifs (ballonnements, nausées, constipations, diarrhées) cela touche aussi le muscle vésical avec l’envie d’uriner plus souvent et incontinence parfois, le  muscle respiratoire sera également touché, moins d’endurance, difficultés à respirer, etc…

La déminéralisation osseuse avec la perte de calcium et d’autres minéraux risque plus important d’ostéoporose car la dénutrition diminue la construction osseuse et le déficit hormonal en œstrogène accentue sa destruction. Nous construisons et détruisons de l’os chaque jour. Une personne souffrant de TCA perd énormément de matière osseuse. Pour cela, il faudra se supplémenter en calcium et vit D*.

Problème dentaire du à l’acidité et à la dénutrition avec déchaussement, caries, perte de l’email, saignement des gencives.

Les vomissements provoquent une carence en potassium, ce qui entraîne des troubles cardiaques, mais aussi des déchirements de l’œsophage, des hémorragies digestives, des reflux gastriques. Une supplémentation en magnésium, calcium et potassium sera utile*.

Doigts et orteils bleus, frilosité et douleur sont courants.

Le fait de prendre des laxatifs conduit à avoir des soucis comme de l’hypertension. Le risque cardiovasculaire et la perturbation des équilibres électrolytiques et minéraux (sodium, potassium, magnésium, phosphore) peuvent mener à un mauvais fonctionnement des organes vitaux. La déshydratation grave peut causer des tremblements, des troubles de la vision, des évanouissements, des lésions rénales. Il peut y avoir des dommages sur les organes internes tel que le côlon paresseux ou infection du côlon, un syndrome du côlon irritable voire un cancer du côlon.

Une trop grande activité physique conduit à l’infarctus,  à des accidents cardiovasculaires, endommage le cœur, modifie dangereusement le rythme cardiaque.

Les crises hyperphagie au risque de diabète, d’obésité, cholestérol, etc.

Et comme déjà dit  plus haut des problèmes hormonaux, d’infertilité, absence de règle.

Tout n’est certainement pas cité. Les TCA peuvent sur la durée, causer beaucoup de dégâts à notre organisme, pouvant aller jusqu’à la mort.

Il est difficile de guérir seul de cette maladie, cela peut prendre des années. C’est important d’être bien entouré, de trouver un ou des thérapeutes en qui vous avez confiance,  à qui vous avez envie de vous confier et d’avancer pour éviter que cette maladie ne vous gâche la vie  plus longtemps.

Cela ne se fera pas en un jour, il y aura des rechutes, des apprentissages, des remises en question, mais on peut guérir des TCA.

 Croyez en vous !

Sainement

Cynthia

*Ne vous supplémentez pas seul(e), demandez toujours l’avis de votre naturopathe ou de votre médecin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *